AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 1:03

__________« Prénom(s) &' Nom(s) __________


« MY IDENTITY CARD. »

» Nom : Hamilton.

» Prénoms : Zackery, Keenan. Il préfère son deuxième prénom.

» Surnoms : Keen, Zac...as you like (:

» Date &' Lieu de naissance : 28 décembre 1985 à Bordeaux, France.

» Âge : 24 ans.

» Occupation : inspecteur à la NYPD.




__________« Me and my story. __________


    » Description physique :
      Mon physique est banal, il se fond facilement dans la masse, en général. Je suis plutôt grand, je mesure un mètre quatre-vingt-cinq, environ pour soixante-dix kilos, à peu près. Ma silouhette est svelte et musclée. C'est sûrement grâce aux sports que j'ai pu pratiquer, lorsque j'étais plus jeune à savoir la natation et le karaté, que j'ai arrêté au bout de cinq ans. J'ai un tatouage à la hanche gauche. C'est un tatouage tribal où il y est inscrit "godspeed". J'en ai un autre derrière l'oreille, d'ailleurs, on ne le voit jamais à cause de mes cheveux. Il représente un idéogramme japonais, qui signifie "chance". Et oui, quoi qu'il advienne, on a toujours de la chance, même dans le plus grand des malheurs. Pour ce qui est du physique, il est marqué par des cicatrices, datant de l'époque où je vivais encore avec mon géniteur. Il y en a pour tous les goûts, des plus insignifiantes au niveau des bras, jusqu'à de plus importantes, dans le dos. J'ai un tatouage au poignet gauche. "Warped", pour le fameux festival de rock américain que j'ai fais pour mes dix-sept ans avec mon oncle. J'en ai un à l'épaule de ce même poignet, où il y est inscrit une parole de chanson : "you don't deserve a point of view if the only thing you see is you". Petit -gros- détail insignifiant mais j'ai tendance à ne pas bronzé très vite voire du tout. Alors niveau plage, je prends toute l'armada nécessaire pour éviter les grosses clauques rouges provoquées par les coups de soleil. Cela est très facile de ne pas en avoir, surtout lorsque l'on vit dans la Grosse Pomme. J'essaie d'etre optimiste, mais je ne fais que vous rassurer, et moi-même par la même occasion, car je suis loin de l'etre. Mes cheveux sont châtains clairs mais il s'avère qu'en été, ils aient des reflets roux voire blonds. Ils sont souvent mi-longs ou courts mais que très rarement voire jamais rasés. J'ai des yeux verts foncés, mais avec le temps, il se trouve que leur "vraie" couleur soit le hazel. C'est à dire que mon regard change en fonction de l'environnement où je suis. Plutôt bleus, ils peuvent parfois tirer vers du gris pâle ou même du vert et parfois marron clair, presque noisette. D'ailleurs, mon regard me trahit la plupart du temps. Dans mes yeux, on ne peut pas voir de méchanceté, car je ne fais jamais mal pour faire mal, il y a toujours une raison. Une phrase me résume d'ailleurs très bien: "Oeil pour oeil, dent pour dent". En parlant de dents, elles sont blanches et bien alignées, grâce à un appareil dentaire que j'ai porté lorsque j'étais au collège. Il est rare de me voir avec une barbe comme Rabbi Jacob, mais selon mon envie, j'aime me laisser pousser une légère barbe naissante. Le problème, c'est qu'avec cette barbe, je peux faire légèrement plus agé. Ce n'est pas un problème pour moi, mais peut être pour les autres. C'est ce que je cherche en même temps, je n'ai donc pas à me plaindre et le regard des autres est aussi important que l'an quarante pour moi... Je porte une bague aux pouces, au majeure gauche et une bague au à l'index droit. Lorsque je joue d'un instrument ou que je suis en service, je les enlève. En effet, elles m'empêchent de jouer à peu près correctement et d'être crédible et après, j'ai la facheuse tendance de les trifouiller. Par contre, je les garde lorsque je me laisse emporter dans un tourbillon de violence inconsidéré. Je ne fais que très rarement négligé, au risque de passer pour quelqu'un de snob ou de superficiel mais non, en faite car je suis quelqu'un qui tient à son hygiène, tout simplement. Bon il est vrai que parfois, j'aime être débraillé mais bon, j'aime rester sobre et simple, comme moi quoi. Par contre, lorsque je retourne chez mon oncle, une sorte de cow-boy moderne vivant dans le Tennessee, il m'arrive de le copier enfin non de m'inspirer de ce dernier. En même temps, pourquoi mettre un costard lorsque l'on passe son temps au garage à rafistioller des voitures ? Bon dieu que faire cela vide l'esprit de la jungle New-Yorkaise, des meurtres ou agressions...Le bonheur d'être à la criminelle.



    » Description morale :
      Tout d'abord, commençons par le plus simple, les qualités et les défauts. Le plus simple...je m'entends et me comprends parce que bon, je suis plutôt nul ou très mauvais pour citer, énumérer mes qualités. A vrai dire, je ne saurais les dire. Peut être qu'en apprenant à me connaitre, vous pourrez les découvrir, s'il y en a, bien sûr, après tout, comme le disait un petit "grand' homme, impossible n'est pas Français. Derrière ma façade de grand brun distant, plus ou moins mal dans sa peau -comme bon nombre de jeunes adultes refusant de se l'avouer-, franc, manquant de tacte et assez intimidant, se cache quelqu'un de calme, assez timide et très diplomate. C'était tout un apprentissage et lorsque l'on est un gaffeur né, on le reste toute sa vie, je pense. Mais, j'essaie de peser le poids de mes propos pour ne pas blesser ou offenser certaines personnes. Surtout que j'ai pu voir ce que cela engendre, si on se montre un peu trop impertinent ou pertinent, je ne sais pas, je ne sais plus je...je suis perdu ? Mais rien ne m'empêche d'être taquin ou gaffeur car l'erreur est humaine, et oui, la preuve, j'en suis une. Et oui, je "souffre" d'une assez grande remise en question et d'un énorme manque de confiance en moi. La musique m'a permis d'aller mieux, cela ne se voit pas vraiment en ce moment mais je peux vous assurez qu'il y a eu du progrès. Personne ne m'a jamais vraiment prouvé que ce que je faisais, cela pouvait être bien, et le fait que l'on me reproche pas mal de choses, comme la mort de ma mère, cela m'a rendu, plus que fragile voire anéanti, nous dirons très dubitatif surtout. En effet, il m'arrive d'être en doute perpétuel, et dans ces périodes, je suis très renfermé, et un rien me trahit. Alors je m'isole, je me fais passer pour quelqu'un de solitaire, un brin associable, mais bon, cela me calme et me permet de faire le point sur mes doutes et mon insécurité incertaine pour un moment donné. Je me réfugis dans le travail ainsi, et comme ces périodes sont régulières, comprenez mon investissement dans la police. J'essaie de prendre alors sur moi, et en bon comédien, très peu arrive à voir dans mon jeu. Pourtant, je me pose des questions, je me remets en question aussi, bref je refais le monde dans ma tête, armé de pensées. Autrement, lorsque je ne suis pas pensif ou dans mes périodes de doutes, je suis quelqu'un qui sourit autant qu'il le peut. J'ai parfois l'air idiot mais je m'en fiche à vrai dire, je me suis toujours fichu du regard des autres en fait. J'ai toujours pensé qu'il était plus agréable d'avoir quelqu'un qui sourit tout le temps que quelqu'un qui fait le boudeur à longueur de journée. Bon il y a un juste milieu, c'est vrai mais je ne le suis pas. Tant pis ! Parce que je vascille d'un extrême à l'autre. Quel lunatique et mystérieux jeune homme... Pas du tout, il est très facile de me comprendre et de savoir comment je fonctionne, encore faut-il en avoir envie parce que bon, il faut être honnête. Je ne vais pas vous mâcher le travail pour que vous trouviez mes faiblesses. En bref, je peux très bien rayonner, tel un soleil mais je peux aussi être celui qui plombera l'ambiance dans un groupe, ce qui explique mon isolement dans ces cas là. Je rigole pour un rien aussi. A la moindre blague pourrie, nulle ou idiote, je serais sûr de rire ou de sourire, voilà qui peut se montrer bien déroutant. Et je crois que si le ridicule ne vous tue pas, mes blagues s'en chargeront. J'ai un humour assez spécial, il est plus souvent bidon qu'autre chose. En faite, je suis un paradoxe à moi tout seul. En effet, je me contredis assez souvent et mon apparence me montre froid, plutôt passif alors que ce n'est pas du tout le cas. J'ai toujours été là pour mes amis -parce que j'ai (eu) des amis- ils peuvent compter sur moi et il le savent. Personne ne s'est plaint de mon sens de l'amitié, jusque là. Je suis quelqu'un de protecteur, la souffrance que l'on peut faire à mes proches me déplait énormément et je ne suis pas du genre à voir mes amis souffrir sans rien faire. je souhaite leur éviter les douleurs que j'ai pu endurer. Je n'ai jamais hésité à les aider, quitte à me mettre dans une situation désagréable, il n'est pas rare de me voir me battre, je n'aime pas forcément la violence mais chez certaines personnes, la seule chose que ces derniers comprennent, c'est un bon coup de poing dans leur visage. Qui aurait cru que j'allais finir policier enfin inspecteur à la NYPD...certainement pas l'adolescent de seize ans que j'ai pu être... Je ne cherche pas mon profit mais l'épanouissement de mon entourage. Clairement, je ne montre pas que j'ai eu un passé assez compliqué mais je ne m'appitoie pas d'ailleurs, tout le monde a un passé chargé d'épreuves, pour qui me prendrais-je si je me mettais au dessus des autres au niveau de cela ? L'outrecuidance n'est pas mienne. Je suis plus du genre à écouter qu'à parler parce que je n'aime pas vraiment me confier. Lorsque je le fais, c'est aux mauvaises personnes, donc je m'abstiens.



    » Histoire :
      Le vingt-huit décembre mille neuf cent quatre-vingt-cinq.
      La date à laquelle je suis né, à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, une ville dans le sud-ouest de la France. Il faisait froid et la neige avait décidé de s'inviter en ce mois de décembre, ce temps ne concordait pas vraiment avec la région et encore moins avec ma naissance d'ailleurs. En effet, car si une naissance apparaissait, après les fêtes, une mort arriva. Oui, celle de ma mère. Elle est décédée en me mettant au monde, une belle mort non ? Qu'est ce que je raconte... Une mort ne peut pas être belle.

      Bref, elle était d'origine française, et lui, lui, d'origine américaine. Ils se sont rencontrés à Paris, la capitale de ce merveilleux pays qu'est la France. Il, Garrett Allen, était en voyage d'affaire et quant à la jeune femme, Amélie DeLonge, elle travaillait en tant qu'avocate. Vous l'aurez compris, ils se sont desuite bien entendu. Un seul mot pour résumer et qualifier leur relation, la passion. Ils s'aimaient, tout le temps, tous les jours, à chaque seconde que Dieu faisait. Un beau tableau, visiblement "embellit" par son attente d'un enfant. N'aimant pas, par contre, les surprises tous les deux, décidèrent de connaitre le sexe de cet enfant. Une fille, cela sera une fille c'était ce qu'ils souhaitaient, ils avaient déjà commencé à imaginer la chambre et les chaussettes rose bonbon... Perdu, le médecin leur annonça un garçon. Ils étaient légèrement déçus mais tant pis, au moins ils allaient avoir un enfant, c'est mieux que rien. Andrew, Thomas, Sean...Le choix était difficile et, finalement, il fut restrinct à trois; Wayne, Mark, Travis et Keenan. Le dernier, ils y avaient pensé, à cause ou grâce, au frère de la future maman, qu'elle adorait plus que tout. Bref, ils choisirent Zackery, cela faisait plus..."anglophone" et puis Garrett Allen, étant un grand fier de son origine pure souche américaine... Voilà comment j'ai obtenu mon nom. Je naquis Zackery Keenan Allen donc. Puis, le couple déménagea peu de temps plus tard à New-York, là où mon géniteur avait son firme multinationale. Rien que d'écrire cela, j'en ai des frissons de dégoût dans le dos.

      Plus je grandissais et plus je me rendais compte que je ne trouvais aucune considération aux yeux de celui qui m'avait aidé à me mettre au monde. J'avais beau obtenir de bons résultats, avoir un comportement exemplaire, il n'y avait rien mais vraiment rien à faire. D'ailleurs, il n'était quasiment jamais là alors bon, c'était mon oncle qui s'occupait de moi. Il faisait le déplacement de Nashville -une ville vraiment très proche de la Grosse Pomme-, jusqu'à New-York. Étant donné la distance, nous nous voyions que très rarement mais bon, lorsque nous étions ensemble, c'était vraiment génial, nous nous entendions vraiment bien, et ce qui nous rapprochais le plus, c'était notre passion commune pour la musique. Il était mélomane et moi, un simple gamin de dix ans. Il m'apprit quelques rythmes à la batterie, des rifts à la guitare et du blues à la basse enfin bref, il essayait de me transmettre ce qu'il savait. Bizarrement, je me débrouillais assez bien et j'avais enfin trouvé quelqu'un pour qui j'existais. Lorsque mon géniteur revenait à la maison après une dure journée, je lui montrais ce que je savais faire et la seule chose qu'il savait faire, lui, c'était boire des bière dans son canapé, devant les matches des Yankees. Cela m'exaspérait, au plus haut point et cela explique ma réticence à l'égard du base-ball. Et, franc comme j'étais enfin surtout agacé, je ne manquais pas de le lui faire remarquer. Sa réponse ? Simple et marquante. Un bon coup de poing dans mon visage. Ce dernier s'excusa, il prétexta qu'il ne s'était pas contrôlé, qu'il venait d'être renvoyé de son entreprise, n'étant plus "rentable". Je n'en avais que faire et je me renfermais alors sur moi même.

      J'avais onze ans. Oui, j'étais jeune, des rêves plein la tête, comme rejoindre mon oncle, m'échapper de cette ville. J'étais jeune, mais j'avais un passé, déjà. Je me faisais, maintenant, frappé régulièrement par mon paternel que je ramassais, le plus clair du temps dans les bars, ivre mort. Alala, combien de fois ai-je pu penser le laisser là, se faire dépouiller par quelques inconnus, au moins il connaîtrait la honte... Cruel ? Non, revanchard serait plus précis, et oui "oeil pour oeil, dent pour dent". C'est vrai, je savais très bien qu'il m'en voulait. Inutile de se voiler la face plus longtemps. Oui, il m'en voulait, il me tenait responsable de la mort de ma mère. Ce n'était pas vraiment mon géniteur qui me l'avait dit, plutôt tout l'alcool qu'il avait pu avoir dans le sang ce soir là qui l'a grandement aidé. Je m'enfermais de suite dans ma chambre et je rêvais. Oui, d'une vie plus tranquille et je pensais au soleil et à la chaleur, celle de Nashville, de ses habitants et de mon oncle. Je me mis alors à jouer paisiblement de la basse, je m'amusais à faire d'énorme slap bien bruyant, je ne l'avais pas entendu. Mon géniteur tenta d'entrer mais j'avais pris soin d'installer une serrure supplémentaire et il ne réussit pas à entrer dans ma bulle et il défonça la porte, éclatant ma belle ibanez rouge offerte par mon oncle contre un mur, puis le sol, histoire de bien l'achever.

      C'est ainsi que, à seize ans, je me trouvais des petits emplois histoire de me mettre un peu d'argent de côté. Tout passa, du petit serveur dans un café de Brooklyn, jusqu'au musicien dans les bars du quartier français, en passant par les trafics à Harlem... Je m'en fichais, mon plan était simple, avoir cinq cents dollars et partir -accessoirement continuer à m'entraîner à, à vivre pour la musique. Où ? Je ne le savais pas vraiment. L'idée d'aller vivre chez mon oncle avait fait plus que traverser mon esprit d'adolescent en pleine crise, oui, cette envie, devenu un besoin, s'était ancrée en moi. Je lui balançais souvent que j'allais partir et le plus tôt possible parce que vivre avec un ivrogne violent stupide et plus qu'inutile, ce n'était pas très agréable. Un sourire se dessina, et d'ailleurs il me hante toujours, c'est ce que je vois lorsque je ferme les yeux. Il me passa à tabac, et direction l'hôpital. Voyant que je ne me relevais pas et que beaucoup de sang coulait, il a certainement du penser que, qu'il avait dépassé les bornes. Il prétendit que je m'étais fait renversé par une voiture et qu'avant, je m'étais fait agresser, par une bande de jeunes... Et ta soeur ? Quel mauvais menteur... Les médecins savaient bien ce qu'il se passait et puis, le fait que je demande à changer de nom n'a fait que les mener vers le droit et bon chemin, celui de la vérité.

      Je fus placer dans un foyer, et c'est ainsi que mon goût pour la justice se manifesta, je voulais tenter de rendre le monde plu sjuste et éviter que des salaupards ivrogne cognent sur leur fils ainsi. Au bout d'un an de paperasses, je fus placé chez mon oncle. A Nashville, j'intégrais l'école de police à vingt-et-un ans. Deux ans de formation plus tard et un acharnement plus que remarquable, je fus muté à la NYPD, autrement dit la police de New-York. Direction la criminelle, service aussi intéressant que sombre, violent.

      Je sentais qu'une nouvelle vie s'offrait à moi, certainement non, sûrement meilleure que les années passées avec l'autre. Et qui dit nouvelle vie dit nouvelle identité. Maintenant, je m'appelle Keenan, j'ai pris mon deuxième prénom, mais mon nom que j'ai pris est celui de mon oncle, Hamilton. Keenan Zackery Hamilton, vingt-quatre ans, bassiste originellement mais musicien accompli depuis peu, originaire de Nashville, grand adorateur de groupe de musique et entame sa nouvelle vie aux allures de déjà-vus, à New-York en tant que policier... Je ne me ferais jamais à cette idée d'ailleurs. Oui, c'est moi, il n'y a rien à savoir de plus que cette petite description de ma petite personne. Je n'aime pas m'attarder sur mon passé parce que, un, c'est ennuyant de raconter sa vie et deuxièmement, je le laisse derrière moi, pour pouvoir aller de l'avant sur de nouvelles bases.



    » Signes Particuliers :
      En dehors de mes tatouages, il n'y a rien de bien particulier chez moi... Enfin si, mais je ne trouve pas cela bien nécessaire. Je fume, régulièrement, au moins un paquet par jour même si je sais très bien que je dois réduire. L'idéal, me direz-vous, serait d'arrêter mais je ne peux pas, j'ai besoin de ma dose de nicotine pour aller bien, renouveller mon intérieur et penser à autre chose. Il m'arrive de me ronger les ongles, même si je ne suis pas vraiment un stressé de nature, mais je dirais un complexé ou quelque chose dans le genre. Je ne manque pas d'assurance lorsque je suis en service mais en dehors, voilà une toute autre histoire. Ainsi, je ne sors pas souvent, enfin si mais pour les petits concerts de bars que je trouve pour le moins excellent. Je suis trilingue. En effet, je parle français, américain enfin anglais et russe, une langue que j'apprécie au plus haut point. Ah et en rentrant tard le soir, il n'est pas impossible que je me boive un, deux voire trois verres de whisky pour bien m'endormir. Oui, l'alcool comme les femmes, apaise les moeurs.




__________« Behind your computer. __________

    » Pseudo : silly nerd.
    » Âge : 16.
    » Célébrité sur l'avatar : R Pattinson.
    » Comment trouvez-vous le forum ?: j'aime beaucoup le contexte et le nouveau design est superbe.
    » Comment avez-vous trouvez le forum ?: j'y étais y'a looooooooooooooooongtemps.
    » Autre chose à dire ?: Choupita ? Non, rien d'autre (:
    » Code du règlement :
    Spoiler:
     






Dernière édition par Z. Keenan Hamilton le Mer 7 Juil - 17:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 1:17

Bienvenue sur le forum Very Happy
Merci de ton inscription
Bonne chance pour ta fiche
Et encore bienvenue cheers
Revenir en haut Aller en bas
Brooke PENELOPE Hotchner
B. Davis;; THESuper Mum <3
avatar

Messages : 250
Points : 265
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Tree Hill

Feuille de personnage
Relations:
Love:
Ton Âge:

MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 2:48

Bienvenu à toi (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 12:00

Merci beaucoup à vous deux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 12:48

Welcome ! Very Happy
Merci pour ton inscription.
Bon courage pour le reste de ta fiche. =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 12:51

Merci kiss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 12:53

OMFG !
J'ai vu le mot tout petit !
Yataaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !
Choupi chéri d'amour que j'aime !

kiss coeur
Revenir en haut Aller en bas
Blair Waldorf
QUEEN B C'est KAWABUNGA
avatar

Messages : 429
Points : 426
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/04/2009
Age : 26
Localisation : Enfouit sous mes draps

Feuille de personnage
Relations:
Love:
Ton Âge: 22 ans

MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 12:56

BIENVENU A TOI
Heureuse de ton retour parmi nous !!
Bonne chance pour ta fiche Wink

_________________

Ma vie est un KO ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 13:19

SURPRISE ! cheers
*sort*

Merci Queen Waldorf *__*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:13

Désolé du DP mais ;

FINISHED brave bete
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:15

Je te valide Very Happy cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:30

Bienvenu, voila un personnage que je vais apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
E. Lila Archer
C'est en ayant confiance en soi que l'on devient sexy
avatar

Messages : 337
Points : 329
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 24
Localisation : Night Club 8)

Feuille de personnage
Relations:
Love: I'm Alone, but... is not really important for me!
Ton Âge: 21 ans

MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:31

Welcome ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://last-song.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:35

Merci Lucas (:

Chuck, il n'en saurait être autrement.

Thanks Julia I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:41

Je compte bien, te faire un lien, parmis mes cher être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:43

Et c'est avec joie que j'aimerais en être.
Revenir en haut Aller en bas
E. Lila Archer
C'est en ayant confiance en soi que l'on devient sexy
avatar

Messages : 337
Points : 329
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 24
Localisation : Night Club 8)

Feuille de personnage
Relations:
Love: I'm Alone, but... is not really important for me!
Ton Âge: 21 ans

MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 17:47

Pas de quoi ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://last-song.forumactif.org/
Haley BOB James
    Pas besoin d'avoir confiance en moi, j'suis déjà sexy 8)

avatar

Messages : 545
Points : 528
Réputation : 2
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Relations:
Love: Alone, but...!
Ton Âge: 22 ans

MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 23:36

Welcooome Smile

_________________

Jamiie ♥️ mon trésor, ma viie!


Forever & Always ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   Mer 7 Juil - 23:49

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tripped over your fragile ego, swallow your pride. | Z. Keenan Hamilton ; OVER.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luc De Larochellière - Si fragile
» La vie est fragile!
» (2.2) of pride and war + sofia.
» Leave-in Shea Butter Miracle de African Pride
» African Pride Dream kids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Series City :: _Archives * :: Autres-
Sauter vers: